Meteo Rock

⚡⚡🤘Flash Actu Meteo RocK🤘⚡⚡
💥Dreams Never Die – 1er album éponyme – sortie officielle le 17.09.21 💥
« Dreams Never Die, I’m Unbreakable… » qu’il en soit ainsi.
DND – Dreams Never Die dévoile un trip pop & soul & folk comme il offrirait un billet pour faire le tour du monde au-dessus des nuages de notre quotidien et dans le bleu de son Univers teinté aussi de blues pour panser nos maux et faire en sorte ne pas oublier que Dreams Never Die.
Dreams Never Die, c’est un projet de deux Artistes, Rocky Szostak (auteur, chanteur, vidéaste) et Félix Nico (musicien, compositeur et producteur). Ce sont aussi deux Rêveurs inspirés, plutôt DIY mais aussi dénotant dans leurs composition une envie de sourire ou encore de prendre la vie comme elle vient, mais c’est encore mieux si elle est accompagnée de notes qui font plaisir à nos petites oreilles et font que nos pieds décollent quelques instants du sol pour danser et swinguer.
13 titres and Dreams Never Die…
*WON’T SHARE MY SHOES*, dès ce premier morceau, Dreams Never Die, nous la fait cool, plutôt en mode détente, au détour de ce titre qui est imprégné de soul, de notes acidulées de reggae léger, il met à l’aise, les pieds sur du sable fin, ou dans l’eau, il est très réussi, une belle harmonie entre la voix de Rocky, qui nous guide à travers des « chœurs conquis » et cette douceur de cordes vibrantes de guitare juste ce qu’il faut…on est bien.
Autre titre *ALONE*, parce que parait-il nous le sommes parfois, un titre encore une fois très soul où on est peu sous l’emprise de cette belle voix qui met beaucoup de profondeur à cette composition qui suit un rhythm’ lourd et lent notamment sous l’effet de cette basse bien présente, cela donne l’impression d’une lente procession d’où l’on se redresserait, seul(e), mais accompagnée de ces voix féminines et masculines nous encourageant à progresser et se redresser.
Et claque, faites entrée sur la piste, *Mr. BLACK & WHITE*, un titre implacable, il balance de gauche à droite et de droite à gauche, il swingue, il groove un peu, c’est le cocktail de Dreams Never Die (DND) sans alcool. Cela nous fait penser à Ben L’Oncle Soul, ce titre est joueur et donne le sourire…il est frais.
*UNBREAKABLE*, le petit ovni des Dreams Never Die, disons-le tout de suite, on aurait hâte de voir ce titre sous forme de clip. Ce titre est génial, un concentré, très certainement, d’influences de ces 2 Artistes, on pourra y retrouver des airs de Gorillaz, d’Eminem, de Murray Head. Il y a du beat, du hip hop, du rap, du groove, voire du boogie. On est un peu cueilli et sous le charme, ce titre est trop fun pour être ignoré, il est une rareté.
*COLORS*, le titre séducteur. Celui-ci est bien sûr emblématique du groupe puisqu’il contient dans ses paroles le nom du groupe « Dreams Never Die ». Oui, on a encore cette empreinte de Ben L’Oncle Soul, mais cette fois-ci la voix nous rapproche également de la voix de Mick Hucknall des Simply Red, et on ne va pas s’en plaindre, bien au contraire. Ce titre colore les yeux, les oreilles, l’âme et le cœur, il est séduisant, il est redoutable.
*TELL HER*, …aux oreilles sensibles !…ce titre est pour Vous, il est digne des standards de la soul, sacrément fichu ce morceau, digne de Ben E King, un titre magique. Une perle d’interprétation, de composition, c’est quand et où que commence le concert ?! Ce titre met la barre très haute, on est touché par cette finesse et cette justesse, chapeau bas.
*LOSE LOST LOST*, est un titre également remarquablement interprété, troublant, sensible, un blues viscéral et doux, à certains endroits il nous fait penser à des titres du répertoire des Dirty Deep comme le superbe titre Release Me.
*RISE* sonne plutôt reggae dans ses premières notes, et on pressent une certaine puissance qui se prépare à exploser, les instruments et ces chœurs très harmonieux font monter la pression crescendo pour nous offrir un superbe duel de voix entre ces chœurs et celle de Rocky qui est cette fois-ci poussée à l’extrême nous plaît à ressembler aux voix d’Eddy Vedder de Pearl Jam et de Chris Cornell, ne pas rater donc ce somptueux final.
*PUSSY & ME* également reggae et roots en son cœur, nous fera penser par moment à Charlie Winston.
*SOMEDAYS*, autre titre soul dont les chœurs nous feront penser aussi au titre de The Tings Tings notamment en référence à ces chœurs si atypiques du titre Ain’t Got Shit.
Sur le titre *PRETTY GIRL*, on repart sur un tempo enjoué, beat et cymbales nous propulsent dans un mouvement sonore fascinant, envoûtant… « je suis chaud patate » un mélange d’anglais et de texte en français, c’est un hot & sexy song qui commence sur un air encore très proche de Gorillaz, c’est encore une réussite, un titre qui fera de nous toutes et tous des « beasts of love ».
La transition ou pas entre *PRETTY GIRL* et *GOOD BYE OLD DAME*. Ce dernier titre est teinté de mélancolie propre aux « au revoir », l’acoustique ajoute à cette dimension très authentique de ce dernier morceau et volet de ce 13 titres, 1er album éponyme des DND, Dreams Never Die.
Dreams Never Die nous livre ici un bel opus avec une diversité remarquable d’influences et de potentiels, des titres variés, ludiques, enjoués, parfois mélancoliques, tantôt plus personnels, plus en profondeur, il n’en demeure par moins que cet album est un recueil de pépites pop & soul qui vont faire fondre des cœurs, des platines et se croiser bien des regards voire faire naître des passions soit pour un cœur recherché ou pour Dreams Never Die.
👉En attendant de voir les DND en concert, on pourra les suivre sur les liens suivants :
Chris
By Meteo RocK