Rock Meeting

Premier opus pour ce combo Français au style Rock, Pop, Soul et Folk, né en 2019 et originaire de l’Hérault.

C’est suite à une rencontre fortuite, effectuée autour d’une expérience créative que Rocky Szostak (auteur/chanteur) fait la connaissance de Felix Nico, (musicien/compositeur). Le courant passe entre les deux artistes, ce qui leur donne envie de créer, ensemble, le projet DREAMS NEVER DIE. Influencé par des sonorités Rock, Pop, Folk et Soul, le Duo compose 13 petites histoires, ayant pour thèmes : la Vie, le Rêve, la Liberté, l’Amour, toutes inspirées par le Cinéma d’Hollywood, ou, par des Séries T.V, Américaines elles aussi. Après avoir testé leur travail auprès d’un public d’amis qui les encourage à aller plus loin, les Dreams Never Die sont convaincus que les Rêves ne meurent jamais, et, du coup décident de travailler la matière première de leurs créations en studio. D’où cet album autoproduit, enregistré, puis, mixé par Félix Nico dans son Home Studio, qui sortira le 17 Septembre 2021.

Dès l’entame, sur « Won’t Share My Shoes », le ton est donné. Des accords de guitare élaborés en picking, façon Dire Straits, une belle mélodie chantée avec un timbre voilé, un tempo enjoué, bref, un bon climat Soft Rock distillé avec beaucoup de doigté. Même approche, sur « Alone », avec sa basse chaloupée, et ses choeurs mélodiques, ou, encore, sur « Pussy And Me » avec ses accents Pop et son excellent refrain. En plus enlevé, on se régale, d’abord, sur le très Funky, « Mr Black And White », avec sa basse envoutante, son tempo obsédant et son bon gimmick final, puis, sur le superbe « Unbreakable », avec son tempo enivrant et son refrain fédérateur. Coté Soul, dans des climats très Tamla Motown, on savoure, d’abord, « Tell Her », avec sa guitare en apesanteur et sa basse omniprésente, mais, aussi, le très mélodique « Happiness », avec son passage planant, ou, encore, le très Temptations « Somedays », avec ses choeurs langoureux et sa guitare qui swingue. Pour ce qui est du Folk, on trouve, en premier lieu, « Lose Lost Lost », doté d’un refrain efficace et d’un bon climat ambiant, ainsi que «Goodbye Old Dame », avec son coté obsédant aux accents Soft Pop. D’autres univers complètent la setlist, comme par exemple, le très progressif « Colours » avec son coté Jazz Fusion, ou, encore, le très exotique « Rise », avec ses accents Reggae, et, enfin, « Pretty Girl », chanté façon Rap, avec des lignes de chant en Français et sa basse qui groove de bout en bout.

Bref, vous l’aurez deviné, voilà un bel album très mélodique, bien équilibré, avec de bonnes compositions subtilement arrangées, qui s’écoute très agréablement. Une belle entrée en matière pour les D.N.D qui ne demandent qu’à retrouver scène pour défendre cet album et partager leur plaisir avec le public. D’ici là, faites-vous une idée en découvrant ce « Dreams Never Die » qui ne vous laissera pas indifférent, et, souhaitons le meilleur à ce talentueux Duo. Les Reves Ne Meurent Jamais!

Tracklist :
1)  Won’t Share My Shoes
2)  Alone
3)  Mister Black And White
4)  Colors
5) Unbreakable
6) Tell Her
7) Lose Lost Lost
8)  Rise
9)  Pussy And Me
10)  Somedays
11)  Happiness
12)  Pretty Girl
13)  Goodbye Old Dame


Line Up :
Rocky Szostak (Chant) ,
Felix Nico (Guitare, Basse, Batterie etc…)